Eco-profils

Les Eco-profils constituent une part des Analyses de Cycle de Vie (ou ACV). Alors que les ACV sont des analyses 'du berceau à la tombe' d'un produit, les éco-profils s'arràtent à la porte de l'usine et sont donc plutà´t 'du berceau à la porte'. Les éco-profils du PVC ont été complètement remis à jour en 2006.

Ils peuvent être téléchargés depuis : http://lca.plasticseurope.org/main2.htm

Les impacts-clés calculés dans ces éco-profils sont établis selon une méthodologie standard et publiés les Déclarations Environnementales. Ces Déclarations Environnementales sont semblables à une Déclaration Environnementale de Produit (EPD) mais, comme la résine PVC n'est pas un produit fini, l'expression Déclaration Environnementale est plus appropriée. L'approche EPD a été démarrée en France, Allemagne et en Suède. L'EPD fournit des données d'impact environnemental avec des indicateurs, par exemple pour l'émission de gaz à effet de serre, mais fournit des informations techniques et environnementales supplémentaires. En apportant une source de données pertinente et vérifiée pour les études et la recherche, les Déclarations Environnementales sont utiles pour les utilisateurs finaux et pour les partenaires.

EPD-S 2008

Les procédés de production du PVC ont été améliorés de manière continue durant ces dernières années et leur impact environnemental a été significativement réduit. L'industrie européenne du PVC reconnaît qu'elle doit poursuivre une amélioration continue vis-à-vis de l'environnement en parallèle avec les autres industries de production.

Données IVC pour le PVC

Il est important de récolter et de fournir des données correctes de ICV (Inventaire du cycle de vie) pour pouvoir réaliser des ACV ou Analyse de Cycle de Vie correctes. D'après les données d'éco-profils publiées par PlasticsEurope pour les plastiques d'usages généraux, l'énergie du procédé depuis l'extraction de pétrole jusqu'à la livraison de la matière plastique est de 0 — 40 MJ/kg, et il n'y a pas de différence remarquable entre le PVC et les autres plastiques.
Par contre pour l'énergie de la matière, les plastiques composés principalement d'hydrocarbures issus du pétrole comme les polyoléfines et le polystyrène contiennent 48 — 54 MJ/kg. Le PVC, pour lequel plus de la moitié du poids est constitué de chlore, ne contient que 27 MJ/kg, ce qui ne représente qu'environ la moitié de l'énergie nécessaire pour les autres plastiques. La somme de l'énergie du procédé et de l'énergie de la matière est d'environ 57 MJ/kg pour le PVC, ce qui représente 73% de celle nécessaire pour le polyéthylène basse densité (LDPE à 78MJ/kg), qui est largement utilisé dans l'emballage. Le PVC est un excellent matériau avec une faible charge en énergie. A propos de la charge environnementale du PVC, l'émission de CO2 du PVC est de 1.8 kg/kg, ce qui est plus élevé que les polyoléfines mais plus faible que celle du PS ou du PET. Les émissions de NOx et SOx sont respectivement de 3 g/kg et 4 g/kg.
N.B: l' ACV ou Analyse du Cycle de Vie est une méthode permettant d'évaluer l'ampleur de consommation des ressources et des impacts sur l'environnement d'un matériau ou d'un produit au cours de la totalité de son cycle de vie (production, usage, élimination et recyclage).

Plutôt que de se focaliser uniquement sur l'environnement, l'évaluation se fait de manière globale. Cette méthode a été soulignée comme une des lignes de conduite à utiliser pour la comparaison des matières et les achats respectueux du développement durable (green procurement).